Skip to content

Lexique

Nous ajouterons toutes les définitions souhaitées et corrigerons celles qui ne vous paraissent pas claires

B
Behçet est une maladie qui donne des aphtes  dans la bouche et sur les organes génitaux,  associée à des troubles oculaires. Les malades ont le plus souvent entre 20 et 40 ans. Elle peut toucher d’autres organes comme les vaisseaux, le système nerveux central, l’appareil digestif, la peau. La cause est inconnue. Il s’agit d’une vascularite (inflammation des artères)

C
Connectivite : ou collagénose. Ce sont des maladies qui touchent plus particulièrement   les tissus  conjonctifs.   Un processus inflammatoire est le plus souvent en cause.  Elles touchent souvent plusieurs organes : la peau, les articulations, le système nerveux.

D
Devic Syndrome caractérisé par une NORB aiguë (voir NORB) associée à une myélite aiguë transverse : il s’agit de signes neurologiques moteurs et sensitif des membres liés à une atteinte du système nerveux central au  niveau de la moelle (voir moelle) . Les lésions démyélinisantes (voir démyélinisation)   peuvent atteindre un ou les deux nerfs optiques et la moelle épinière. Les débuts de la névrite optique et de la myélite peuvent être simultanées ou séparées de plusieurs mois. Elle a longtemps confondue avec la SEP

Démyélinisation destruction de la myéline, qui est la substance lipidique entourant les fibres nerveuses

Dissémination temporelle : au fil du temps il existe des atteintes successives. Cette atteinte est absente par définition dans les formes progressives primitives.

Dissémination spatiale : il s’agit de la diffusion des atteintes neurologiques dans le systèmes nerveux central.

Douleur neurologique : les douleurs neurologiques sont celles secondaires à des atteintes du système nerveux. Elles sont très différentes des douleurs « périphériques » comme une entorse et les traitements sont spécifiques.

E
Encéphale : c’est le cerveau

Evolution rémittente : évolution d’une sclérose en plaques par poussées successives.

Evolution progressive : forme de sclérose en plaques dont les symptômes s’installent progressivement. Elle peut être secondairement progressive précédée d’une période avec poussées ou progressive primitive.

Electrophorèse du LCR : l’analyse du liquide céphalo rachidien obtenu par ponction lombaire a des caractéristiques qui permettent souvent de confirmer une SEP lorsqu’il existe des doutes cliniques. l’analyse immunologique des protéines montre une répartition spécifique.

F
Fatigue est normalement la conséquence d’un effort prolongé, mais dans la sclérose en plaques il existe une parfois une fatigue chronique difficile à vivre et souvent incomprise par l’entourage.

H

Hypersignaux : il s’agit d’un terme d’IRM. Cet examen par résonance magnétique est l’examen de référence dans la sclérose en plaques. Dans les séquences Flair il existe des hypersignaux (taches blanches) disséminées qui objectivent une différence de contenu en eau.
Il ne s’agit pas obligatoirement d’une destruction du tissu cérébral.

I
Immunoglobulines sont des Protéines qui ont un rôle  dans la défense de l’organisme contre les agressions

IRM ou Imagerie par Résonance Magnétique est une technique d’exploration de l’organisme utilisant un champ magnétique et des ondes radioélectriques

L
LEMP ou Leucoencéphalite multifocale progressive  La LEMP est une maladie infectieuse opportuniste du système nerveux central, causée par un virus de la famille des polyomavirus. Elle touche principalement des sujets atteints de sida et chez des patients immunodéprimés, par des traitements. En particulier le Tysabri qui est un traitement de la SEP 

Leuco encéphalomyélite Groupe d’affections des centres nerveux caractérisées par l’existence de vastes plages de démyélinisation situées dans la substance blanche des hémisphères cérébraux.

Lymphocytes B     sont des globules blancs qui ont pour rôle de fabriquer des immunoglobulines appelées anticorps : ils sont donc responsables de l’immunité humorale et peuvent neutraliser les antigènes. Pour être efficaces ils sont programmés par les macrophages qui leur présentent des fragments d’antigènes. Ils deviennent alors des lymphoctes B activés ou plasmocytes .Pour être actifs, d’autres globules blancs tels que les macrophages, doivent leur présenter des fragments d’antigène, afin qu’ils se différencient en plasmocytes. Ces lymphocytes possèdent bien plus de vésicules de Golgi, qui permettent de fabriquer des anticorps en masse, afin de neutraliser efficacement les antigènes. Les plasmocytes sont donc des lymphocytes B activés et capables de produire des anticorps dirigés contre l’antigène activateur.

 

M
Maladie auto-immune est une maladie provoquée par un dysfonctionnement du système immunitaire.

Macrophage est une variété de globule blanc, de grande taille, ayant la propriété d’absorber et de détruire de grosses particules comme une cellule abîmée ou âgée, mais aussi des éléments étrangers (bactéries, virus, champignons, etc.) par un procédé appelé phagocytose.

Myéline Substance lipidique (graisseuse)   entourant les fibres nerveuse servant d’isolant et intervenant dans la vitesse de conduction

Moelle épinière : Partie du système nerveux partant de la base du cerveau, occupant le canal rachidien et d’où partent les racines nerveuses périphériques..

Monoplégie Paralysie d’un membre.

Potentiels évoqués L’enregistrement des potentiels évoqués permet l’étude de la conduction électrique dans le système nerveux (auditives, visuelles, sensitives).

N
Neuromyélite optique de Devic : voir Devic

Névralgie faciale Douleur de caractère électrique et fulgurante siégeant au niveau de la face, le long d’une des branches du nerf trijumeau . Elle est assez fréquente dans la sclérose en plaques

NORB : le nerf optique a la constitution du système nerveux central et est fréquemment touché dans la SEP : baisse de l’acuité visuelle souvent douloureuse.

O
Œdème : Gonflement de certains tissus ou organes

P
Paraparesie est la paralysie partielle de la moitié inférieure du corps.

paraplégie c’est la paralysie des membres inférieurs.

Prévalence : Nombre de cas  qui surviennent dans une population donnée, sans distinguer entre les cas nouveaux et les cas anciens.

Ponction lombaire : La ponction lombaire est un acte consistant à introduire une aiguille creuse à l’intérieur de la colonne vertébrale pour prélever et  retirer du liquide céphalo-rachidien.  

Poussée : Dans la SEP, c’est l’apparition en dehors de tout syndrome fébrile de nouveaux signes neurologiques centraux ou accentuation significative de signes anciens.

Proteinorachie : La protéinorachie est définie comme la quantité de protéines dans le liquide céphalo-rachidien. Sa valeur normale est de 0,20 à 0,40 g/l et l’on parle d’hyperprotéinorachie en présence d’une protéinorachie supérieure à 0,40 g/l.

S
La sclérose en plaques (SEP) est une maladie démyélinisante (entraînant la disparition de la myéline, substance lipidique entourant les fibres nerveuses) du système nerveux central (cerveau et moelle épinière) et très rarement du système nerveux périphérique  

Substance blanche : Tissu de coleur blanche appartenant au système nerveux central (encéphale et moelle épinière). La substance blanche contient les axones entourés d’une gaine de myéline et de  la névroglie qui nourrit et protège les cellules nerveuses.
Le rôle de la substance blanche est d’assurer la conduction de l’influx nerveux  

Substance grise Tissu appartenant au système nerveux central (encéphale et moelle épinière) de coloration grise. La substance grise contient les corps des neurones . On la trouve en surface du cerveau : le cortex et dans la zone profonde du cerveau dans des noyaux.
Symptome  signe clinique d’une maladie.

Syndrome Ensemble des symptômes d’une maladie.

Syndrome cérébelleux : le cervelet situé en arrière du cerveau permet de coordonner les mouvements. Son dysfonctionnement entraîne des mouvements maladroits et incoordonnés

Syndrome vestibulaire : l’équilibre est assuré par le système vestibulaire. L’oreille contient les organes de l’équilibre dont l’atteinte est responsable d’un syndrome vestibulaire périphérique. Les informations sont transmise par la huitième paire crânienne au système vestibulaire central dont l’atteinte est responsable d’un syndrome vestibulaire central. Le symptôme principal est le vertige

T
Troubles proprioceptifs : récepteurs essentiellement au niveau des muscles et des tendons, renseigne sur les tensions et contractions.

Trouble oculo moteur : tous les troubles  perturbant la motricité oculaire (mouvements oculaires)

V
Vascularites maladie touchant les vaisseaux. Il s’agit d’une inflammation de la paroi des vaisseaux.

Ventricules Il existe dans le cerveau des cavités remplies de liquide céphalo rachidien, les ventricules latéraux (deux) le troisième et le quatrième ventricules. 

Vertige : hallucination de mouvement en général rotatoire

L’équipe Réconfort Sep

 

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *