Skip to content

Anomalies IRM & premier évènement clinique

Lors du premier évènement clinique, les anomalies IRM annoncent-elles d’autres poussées?

En cas d’IRM normale, seuls 20% à 25% des patients auront une SEP à 20 ans. En revanche en cas d’IRM anormale 75% à 80% des patients auront une SEP clinique. L’existence d’une prise de contraste augmente aussi le risque mais beaucoup moins que des hypersignaux en T2 pour certaines études, pour d’autres, deux lésions prenant le contraste double le risque.

Avec une IRM normale le risque à 5 ans est infime. En cas d’anomalie IRM, l’apparition d’une autre anomalie IRM est un risque important d’évoluer vers une SEP. Concernant l’EDSS lui aussi a un risque qui augmente avec le nombre d’hypersignaux.

L’IRM montre dans la SEP des signes d’atrophie. L’accentuation de cette atrophie est correlée avec une aggravation de l’EDSS .

L’équipe Réconfort Sep

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *